jskdbvjsdkvbjkdbvvjk

Le gypse, une ressource précieuse

Le gypse est la ressource minérale naturelle à l’origine de la composition du plâtre. En France, les gisements exploitables sont estimés à 350 millions de tonnes, dont près de 70% dans le bassin parisien. Les gisements de gypse français représentent plus de 4,3 milliards de tonnes de ressources géologiques.

5,2 millions de tonnes de  gypse  sont extraites chaque année en France pour approvisionner l’industrie du plâtre (80% du volume), du ciment (15%), des engrais agricoles (5%), de la céramique ou encore de l’industrie médicale et dentaire. Dans l’industrie du plâtre, la fabrication des plâtres de construction, des carreaux de plâtre et, surtout, des  plaques de plâtre

Le gypse est une rare ressource multi-filières, avec un grand intérêt stratégique et économique : la consommation moyenne de gypse en France est de 100 kg par an et par habitant.  

Situation des gisements de gypse

La situation géographique du gypse français se caractérise par la prédominance du bassin parisien qui concentre près de 70% des gisements. Le sud-ouest, le sud-est ainsi que l’est se partagent le reste des ressources.

Le bassin parisien : 68% de la production française de gypse

Le gypse francilien constitue 2/3 des réserves nationales. Sa grande pureté a fait la réputation mondiale du « plâtre de Paris ». Caractérisé par sa qualité et ses strates géologiques remarquables, le gypse du bassin parisien s’est formé il y a environ 40 millions d’années en plusieurs couches séparées par des horizons intercalaires marneux de 3 à 4 mètres d’épaisseur. La dernière couche de gypse, dite 1ère masse, mesure entre 10 et 20 mètres. Les couches inférieures, dites 2ème et 3ème masse, sont moins épaisses avec respectivement 6 à 10 mètre et 3 à 4 mètres de puissance.

90% de la ressource francilienne n’est pas accessible du fait de l’urbanisation et de grandes infrastructures. Les principales exploitations sont aujourd’hui :

Le Sud-Est : 18% de la production française de gypse

Les principales carrières exploitent le gypse Oligocène datant de 20 à 30 millions d’années. Les exploitations les plus notables sont les carrières à ciel ouvert de  Saint-Jean-de-Maurienne (Savoie), Mazan (Vaucluse), Lazer (Hautes Alpes), Auriol (Bouches-du-Rhône) et Lantosque (Alpes-Maritimes).

Le Sud-Ouest : 13% de la production française de gypse

Le gypse provient en majorité du Trias supérieur, sauf pour Portel qui date de l’époque géologique dite « Oligocène » et Cognac, issu de l’époque jurassique supérieur de plus de 140 millions d’années.
Les principales exploitations sont à ciel ouvert à Pouillon (Landes), Cognac (Charente), Tarascon sur Ariège (Ariège), Portel (Aude) et Caresse (Pyrénées-Atlantiques).

L’Est : 1% de la production française de gypse

Le gypse se trouve dans le Trias, système géologique remontant à plus de 225 millions d‘années.
Les principaux gisements en exploitation sont en Moselle (Koenigsmaker et Helling).

Le gypse : une richesse d’importance nationale en Ile-de-France

L’Ile de France abrite les 2/3 du gypse exploitables de France, avec environ 250 millions de tonnes. L’essentiel des réserves de gypse est gelé par l’urbanisation et les grandes infrastructures. Face à cette rareté, le gypse est reconnu comme une “richesse d’importance nationale” et d’intérêt communautaire par le schéma directeur régional (SDRIF). Les schémas départementaux des carrières identifient les gisements existants et protègent les réserves exploitables.


OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus et gérer ces paramètres.

×