Franc succès des portes ouvertes sur le thème de la biodiversité !

Ces 24 et 25 mai 2019, à l’occasion de la Fête de la nature, Placoplatre a ouvert au public la porte de ses carrières de gypse de l’Est parisien (Le Pin-Villeparisis-Villevaudé et Coubron-Vaujours).

Scolaires, voisins des carrières ou amoureux de la nature : ce sont près de 300 personnes qui sont venues découvrir la faune et la flore présentes sur nos anciennes carrières ainsi que les différentes mesures de gestion mises en place pour favoriser la biodiversité dans ces espaces réaménagés.
Animées par des écologues, ces visites ont permis à tous d’échanger avec les professionnels sur une activité parfois insoupçonnée : la remise en état des carrières après exploitation.

Nouvelle carrière à Bois Gratuel : étape de découverte et mesures de compensation

La première étape était un point de vue exceptionnel couvrant d’un seul regard les activités d’une carrière en cours d’ouverture, ainsi que les mesures d’évitement, de réduction et de compensation mises en place à cette occasion : la découverte des marnes et argiles couvrant le gypse et leur transport vers une zone en cours de réaménagement, la création de nouvelles mares forestières, l’installation de gîtes à chauves-souris…    

Gestion des espaces réaménagés

Au cœur des anciennes carrières de Coubron-Vaujours, les moutons pâturent sur les prairies créées, permettant ainsi de les entretenir. Des bâches sont également installées à certains endroits pour lutter contre une espèce végétale invasive, la Renouée du Japon. Enfin, des explications étaient données sur les abeilles, et plus généralement sur le rôle majeur joué par les insectes pollinisateurs et la manière d’agir en leur faveur.

Promenade dans les plantations

 

Dans les zones réaménagées depuis près de 20 ans, les experts passionnés d’Ecosphère présentent le travail de reconstitution écologique des anciennes zones d’exploitation.
Le profil du terrain est à l’identique de la topographie initiale, alternant pentes et replats. Le paysage a pris forme : espaces prairiaux, zones humides, vergers et boisements naturels. Des dizaines de milliers d’arbres ont été planté : chênes pédonculés, frênes, érables champêtres, arbres fruitiers...
Les espèces viennent spontanément recoloniser ces habitats. On dénombre ainsi sur nos sites : En 2012, le cabinet a compté de nombreuses espèces parmi lesquelles 42 espèces d’oiseaux nicheuses, 365 espèces de plantes, 16 de mammifères, 5 d’amphibiens, 20 de libellules, ou encore 24 de papillons. Un nouvel inventaire est en cours en 2019, qui permettra d’évaluer l’efficacité des mesures mises en place.

  • Dès la phase projet, le plan de remise en état d’une carrière est défini par des spécialistes en écologie , en concertation avec l’Etat, les collectivités et les associations.
  • En cours d’exploitation, la carrière est remblayée et remise en état au fur et à mesure
  • Les remblais sont constitués à la fois des terres de découverte de la carrière et de terres et matériaux inertes issus des chantiers de terrassement de la région
  • Placoplatre réaménage ses carrières sur la butte de l’Aulnay, depuis plus de 25 ans, avec une v ocation écologique et paysagère .

OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus et gérer ces paramètres.

×