Carrière de gypse de Lazer

Située sur la commune de Lazer dans les Hautes-Alpes (05), à 20km au Nord de Sisteron, la carrière est exploitée depuis 1988 et fait l’objet depuis 2006 d’un nouvel arrêté préfectoral d’autorisation d’exploiter pour une durée de 30 ans. Elle alimente jusqu’à un tiers des besoins en gypse du site Placoplatre de Chambéry pour la fabrication de plaques de plâtre.

Carrière de gypse de Lazer

Chiffres clés :

  • Superficie : 171 hectares, dont 12 autorisés pour l'exploitation (5.3 ha pour la zone A, 2.4 ha pour la zone B et 4.3 ha pour la zone C).
  • Effectif : 8 emplois à temps plein pour chaque campagne de production, dans le cadre de contrat de sous-traitance
  • Gypse extrait : 80 000 à 150 000 tonnes/an

Le gypse : extraction et traitement

La carrière de Lazer est divisée en trois zones : A, B et C.

La production est généralement réalisée en deux campagnes d’extraction de 3 mois. C’est une entreprise locale qui extrait le gypse puis le met en stock.

Les expéditions de gypse ont lieu toute l’année et sont réalisées par une autre entreprise locale. Elles se font par camions, jusqu'à l’usine de Chambéry.

L’extraction du gypse

Carrière de gypse de Lazer

Plan de la carrière de gypse de Lazer

Le gypse est extrait au niveau de la zone A.

La première étape consiste à décaper les terres végétales qui recouvrent le gypse. Elles sont ensuite immédiatement réutilisées pour la remise en état de la zone B avec les stériles d'exploitation.

Jusqu'en 2014, l’ extraction du gypse  s’effectuait par tirs de mines. Depuis 2015, elle est réalisée mécaniquement par une raboteuse minière et une dent excentrique vibrante. Cette technique a été mise en place afin d’améliorer la proportion de cailloux dans la tranche granulométrique 0-50mm.Le gypse est ensuite criblé puis transporté par tombereaux jusqu’à la zone de stockage C avant d’être chargé sur des camions qui le transporteront jusqu’à l’usine de Chambéry.

Une carrière respectueuse de son environnement

Pour une gestion environnementale optimale, Placoplatre  réalise un suivi régulier des éléments qui résultent de l’activité d’extraction de gypse.

Le bruit et les poussières générées par la carrière de gypse de Lazer sont contrôlées annuellement par des organismes spécialisés. La qualité des eaux est également contrôlée chaque année, au niveau de 22 points (sources et puits). Toutes les valeurs mesurées sont très nettement inférieures aux seuils réglementaires.

L’ensemble des résultats de ces mesures ainsi que le bilan de l’activité sont présentés lors de la réunion de la Commission Locale d’Information et de Suivi (CLIS) organisée annuellement, en présence des élus, administrations, riverains et associations.

Remise en état de la zone B et d'une partie de la zone A

La remise en état s’effectue au fur et à mesure de l’exploitation, c’est ce qu’on appelle le réaménagement coordonné. Il est réalisé par comblement de l’ancienne fosse d’exploitation (sur la zone B depuis 2007, et plus récemment sur un front de la zone A) avec les stériles d’extraction  de la zone A actuellement en cours d’exploitation. Les terres végétales sont reparties en surface et permettent une reprise rapide de la végétation. La re-végétalisation sera ensuite réalisée avec des essences autochtones, permettant de restituer des prairies et des zones boisées.

En 2008, un reboisement de 1540 arbres a été réalisé.  

Les vestiges d’un site médiéval

La région de Gap étant caractérisée par la présence de nombreux vestiges du passé, la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC PACA) reconnaissait l’importance d’un ancien village médiéval dont l’histoire débute au XII° siècle et se termine au 14ème siècle sur un des flancs du gisement.

L’ouverture de la carrière en 1988 a permis de mettre à jour un village médiéval qui a fait l’objet de fouilles archéologiques à 3 reprises : de 1992 à 1996, puis en 2007- 2008, et enfin la dernière en 2016. Les recherches ont mis à jour des vestiges d’habitations taillées dans le gypse et des équipements de la vie quotidienne : fours à pain, citernes pour recueillir l’eau de pluie, silos pour entreposer les céréales et de nombreux objets désormais conservés au Dépôt Archéologique Régional, à Aix-en-Provence.

Symposium de sculpture sur gypse et plâtre

Le symposium de sculpture sur gypse et plâtre est une importante manifestation bien­nale internationale qui a vu le jour en 2005 à Riez, et se tient depuis 2007 à Laragne-Montéglin, commune située juste à côté de Lazer.

Organisé par l’association GYP Art et Matière, en par­tenariat avec la commune de Laragne-Montéglin, la communauté de commune du Laragnais, et le Parc naturel régional des Baronnies provençales, cet événement artistique ne pourrait avoir lieu sans un fort soutien logistique et financier de la Fondation Placoplatre et de la société Placoplatre. 

Le symposium présente des artistes travaillant la pierre brute, mais aussi la matière transformée, le plâtre (sculpture, stuc marbre).

Des animations, et visites de la carrière sont également organisées à cette occasion.       

       

OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus et gérer ces paramètres.

×